Analyse Transactionnelle

Avec mon expérience de vie, je réagis à une situation et cela ne me convient plus

Capture d’écran 2020-10-26 à 12.59.18
fleches blanches.png
fleches blanches.png
fleches blanches.png

J’en prends conscience, je modifie ma manière de communiquer et je me sens mieux

Imaginez-vous, avec un sac à dos, le vôtre, rempli de tous vos échanges, moments de vie, situations heureuses ou malheureuses, vos liens, vos cadres de référence … Vous avez traversé de nombreux contextes de vie en apportant des réponses différentes, les vôtres, celles qui vous semblez les plus justes, les plus sécurisantes, les plus connues.

Nous avons tous notre histoire, nos piliers, nos figures de référence et nous réagissons donc à chaque situation en fonction de ce que nous avons vu, appris, vécu, en fonction de notre système éducatif. Nous réagissons avec nos propres schémas et nous les reproduisons tant que cela fonctionne (ou que nous pensons que cela fonctionne). Le jour où nous prenons conscience de l’impact que nous pouvons avoir sur nos échanges, ce jour-là est important car nous mettons dans nos mains, dans nos vies, de nouvelles habitudes d’échanges.  Nous parlons ici de communication, de transactions à partir de 3 états du moi, caractéristiques de notre personnalité et de ses fondements. Il y a donc l’Enfant (soit rebelle, soit soumis), l’Adulte et le Parent (soit nourricier, soit normatif). Nous réagissons donc face à n’importe quelle situation selon un de ces états du moi en rapport avec nos acquis, expériences, apprentissages. 

Un exemple : L’été bat son plein, les températures n’ont jamais été aussi hautes, il fait chaud, lourd, moite … Le soir commence à tomber, le ciel s’assombrit, les nuages gris, ensuite noirs prennent place, il y a comme une odeur de pluie. L’ambiance est quelque peu électrique … un bel orage se prépare. Quelle est ma manière de réagir (à l’âge que j’ai actuellement), en fonction de chaque état du Moi :

  • L’Enfant (soumis dans ce cas) : mon cœur bat fort, je ne sais pas vraiment où me mettre, j’aimerais m’enfouir sous mes couvertures, j’ai peur … ;

  • L’Adulte : je regarde l’orage, la beauté de cet instant, ce phénomène extraordinaire auquel j’apporte une explication ;

  • Le Parent (normatif dans ce cas) : Allez, ce n’est qu’un orage, ça va passer, il ne faut pas avoir peur d’un orage …

Il s’agit ici d’un exemple bien banal sans grande conséquence en soi mais cela devient différent quand on se retrouve dans des situations d’épuisement, d’addictions, de dépression, de troubles du comportement … Il est essentiel et même vital de prendre conscience de notre manière de fonctionner, d’interagir, de communiquer pour se permettre de sortir et de prendre distance face à des « reliquats éducationnels ». L’analyse transactionnelle amène vers une autonomie "communicationnelle", vers un mieux communiquer à soi, à l’autre, à l’environnement et donc vers un Moi qui va mieux tout simplement. 

Pratiquement parlant, il s’agira dans le travail entamé, de prendre conscience de la situation que je vis, des réactions que je mets en place, de la manière dont j’interagis (quel état du Moi utilisé), des enjeux que je joue ou que je pense jouer et de tenter d’identifier une situation prochaine, future où cela pourrait être quelque peu différent voir complètement.

 

En lien avec les Thérapies Brèves plurielles, c’est qu’un certain nombre d’éléments de nos vies (pour ne pas dire tous), repose sur la relation, tout est relation … à soi, à l’autre, à son environnement. Trouver l’équilibre parfait relève d’une certaine utopie mais apprendre à se connaître et identifier les jeux relationnels que nous vivons sont essentiels pour arriver à mieux vivre son quotidien et mettre de l’équilibre là où nous en avons le plus besoin.